Lorsqu’on est salarié, la décision de devenir entrepreneur est souvent difficile. Trop peur du travail, peur de la chute, peur de l’endettement… Cependant, on ne peut pas créer quelque chose dont on peut être fière lorsqu’on est salarié. 

Difficile de se lancer, me direz-vous ? Et si je vous disais que c’est surmontable grâce à quelques petites astuces bien connues des entrepreneurs ?

Je vous explique comment passer de salarié à entrepreneur sans peur !

Le statut d’entrepreneur malgré le COVID ? 

Tout d’abord rassurons-nous. En 2020, ce sont 469.000 immatriculations qui ont été enregistrées par les greffes des tribunaux de commerce. 

Alors comment se fait-il qu’il y ait une hausse aussi conséquente ?

Ce sont 10.000 créations d’entreprises de plus qu’en 2019 et 50.000 de plus qu’en 2018, alors même que l’économie chute de près de 10 %. 

Leurs esprits critiques et leurs improvisations leur donnent de bonnes chances dans ce domaine. Le confinement est ainsi une opportunité considérable pour ces entrepreneurs en herbe.

En effet, pour la majorité de la population française, ces derniers mois ont été passés sous le signe du télétravail. Nous avons donc eu plus de temps libre et surtout nous nous habituons à l’utilisation des écrans, et découvrons la multitude d’opportunités ou bien même souvent de témoignage de ces personnes, qui parties de rien, ont aujourd’hui réussi à construire des empires..

“Lancez-vous, n’hésitez pas, car vous avez du temps que vous n’aurez plus par la suite.”

Quel statut pour son entreprise ? 

Si vous êtes plusieurs (à partir de 2 personnes) à prendre part au projet de création d’entreprise, vous devez obligatoirement vous orienter vers la création d’une société : SARL et SAS, le capitale social pouvant aller jusqu’à 50 000 euros.

Si vous êtes seul sur le projet de création d’entreprise, vous allez pouvoir opter pour toutes les formes d’entreprises individuelles (entreprise individuelle, EIRL, option pour le régime auto-entrepreneur) ou pour la création d’une société unipersonnelle (EURL et SASU). Cependant, pour le capital social, il ne doit pas dépasser les 1 200 euros pour une société unipersonnelle (EURL). 

Comment bien se lancer ? 

Il y a plusieurs choses à mettre en place avant de se lancer dans l’entreprenariat. On vous décortique ici quelques-unes des ces règles à bien connaître et à suivre à tout prix. 

  • Prenez le temps de la réflexion.
  • Ayez l’organisation dans le sang : toutes les démarches que vous engagez doivent être réfléchies afin qu’elles vous permettent de vous faire gagner du temps et par extension de l’argent. Réfléchissez donc à vos priorités et comment bien répartir son temps en fonction de chacune.
  • Faites vous connaître : Sachez que votre clientèle satisfaite est la meilleure des cartes de visite pour vous ouvrir à de nouveaux clients.
  • Fixez les bons tarifs : Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte pour fixer ses tarifs, notamment sa zone géographique ou encore son expérience …
    • Sachez vous positionner : Il est impératif de savoir se positionner dès le début de vos échanges comme un expert dans votre domaine et non comme une personne incertaine et peu confiante qui serait simplement là pour donner un coup de main sur le projet de votre client. Augmentez donc la légitimité de votre savoir-faire en valorisant vos expériences passées, mais sachez aussi donner des limites, en vous exprimant sur l’infaisabilité de certaines tâches par exemple.

    Créer un Business Plan qui bouge

    Il ne faut jamais créer son business plan pour 5 ans et le laisser de côté en se disant que vous allez suivre cette trame et ne rien modifier. En effet, c’est une grosse erreur que beaucoup d’entrepreneurs font. Un business plan est fait pour évoluer tout au long du processus de création de l’entreprise, c’est un outil de survie qu’il faut adapter à chaque fois que la courbe change. 

    Créer son MVP, minimum valuable product 

    C’est  la première étape d’un produit qui va vous permettre de tester votre idée, de l’orienter et de la développer par la suite. Ce premier jet va aussi vous permettre de le présenter aux investisseurs, qui eux vont avoir une première approche concrète concernant votre projet.

    Ne vous dites jamais que votre idée a déjà été conçue sans avoir fait un MVP. En effet, si on prend un des exemples les plus connus, Twitter, on remarque qu’il faut simplement adapter son idée aux temps actuels et au marché.

    Twitter est un condensé de notre monde. Auparavant, dans la Grèce antique, il existait les plèbes, où les citoyens allaient donner leurs avis. Dans la société moderne, celle-ci est représentée par les forums et les chats où les personnes donnent leurs avis, conseils et peuvent discuter de divers sujets. Twitter a su condenser tous ces forums et ces chats sur une seule et même plateforme et ceux grâce à des #. Ainsi, ils ont pris une idée existante pour en faire un produit global.

    Alors, comme dirait un grand entrepreneur : « La créativité consiste à relier les choses. Lorsque vous demandez aux gens créatifs comment ils ont fait, ils se sentent un peu gênés parce qu’en réalité, ils ne l’ont pas inventé, ils ont juste découvert comment les choses sont.« 

    N’abandonnez pas vos idées, innovez, créez et avancez quitte à vous tromper 50 fois.

    La levée de fonds

    Il est très important pour un entrepreneur de ne pas investir son propre argent car, selon les statistiques, une personne ayant investi son propre argent va réfléchir deux fois plus qu’une personne ayant levé des fonds. Ainsi cette personne ne développe pas son entreprise/ startup en prenant des risques, mais en calculant chacun de ses euros dépensés.

    Le moyen le plus simple pour un entrepreneur est de lever des fonds auprès d’investisseurs / Business Angels. En général, ces investisseurs vont cibler plusieurs entreprises en même temps et croire en elles.

    N’ayez pas honte d’aller frapper aux portes des investisseurs, car votre projet vaut peut-être de l’or.

    La force du réseau

    C’est bien connu, le réseau est le meilleur moyen d’étendre ses activités et de trouver les affaires les plus opportunes et les plus fiables. À condition de bien maîtriser les règles de la cooptation et du réseautage. En effet, tous les réseaux ne sont pas de qualité équivalente. Pour dénicher les bonnes opportunités et ne pas perdre son temps, encore faut-il avoir ses entrées dans les meilleurs réseaux professionnels. 

    Des formations pour créer son entreprise  

    Plusieurs entreprises se lancent dans les formations de création d’entreprise. Avec leurs expériences et leurs atouts (tel que le réseautage) celles-ci peuvent vous aider à vite créer votre entreprise.

    Nous pouvons donner l’exemple de donkeyschool et la formation créateur d’entreprise. En effet, celle-ci vous permet de créer votre business plan, votre MVP, votre elevator pitch ou encore votre site internet.

    Finançable par les CPF (Crédits pour la formation, mettre lien) et par différents organismes, elle a accompagné plusieurs entreprises vers la réussite. Pour n’en citer qu’une, CityWash est une entreprise de nettoyage de voitures éco-responsable 2.0, qui a démarré en janvier 2020 et estimée aujourd’hui à un million d’euros.

    Ainsi votre travail va occuper 90 % de votre existence alors la seule façon d’être pleinement comblé c’est de faire du bon travail. Et la seule façon de faire du bon travail est d’aimer ce que vous faites. Alors, lancez votre entreprise !

    Related Posts