Que la force de “l’erreur” soit avec toi !

Au-delà même d’être source de stress chez beaucoup d’apprenants, notre système de notation hiérarchisante, dévalorise la place de « l’erreur » dans notre apprentissage.

“J’entends et j’oublie, Je vois et je me souviens, Je fais et je comprends.” Confucius.

Mais doit-on forcément bien faire pour comprendre? Se tromper peut-il être vecteur de réussite? Peut-on considérer “l’erreur” comme une étape nécessaire à l’apprentissage ?

“L’erreur”, une force pédagogique !

Que l’on apprenne les maths, les langues, les échecs, à coder, notre apprentissage passe forcément par le biais de l’essai, du tâtonnement, de la faute et de l’erreur…

Pour l’apprenant, penser l’erreur permet une meilleure appréhension des problématiques demandées. Ce processus permet la compréhension de ses propres mécanismes d’apprentissages et permet aussi une meilleure autonomie face à de nouvelles problématiques.

“L’erreur”, indispensable pour savoir coder !

Dans certains secteurs d’apprentissages, comme l’informatique et plus précisément le développement web, il est encore plus indispensable d’apprendre à se tromper et de valoriser cette quête de « l’erreur ».

Dans son futur métier, le développeur web sera perpétuellement confronté à tout type de problématiques. « L’erreur » pouvant souvent en être un de ses nombreux facteurs.

Un développeur sans son lot de bugs, d’erreurs en tout genre et ne se trompant jamais est un développeur parti en vacance !

Le développeur en étant à la recherche constante de solutions, aura appris à repérer, lire et comprendre ses erreurs. Il gagnera donc en capacité d’adaptation et d’autonomie. Il deviendra aussi plus rapide et efficace à chaque future problématiques, qu’elles en soient identiques, similaires ou nouvelles.

On ne maîtrise donc jamais totalement son environnement et être confronté à « l’erreur », c’est aussi apprendre à l’appréhender et à s’en adapter.

« L’erreur » peut donc être un objet pédagogique positif, salvateur pour l’ancrage des connaissances.

Savoir revenir sur ses erreurs est essentiel pour un apprentissage plus optimal et réussi. Nous devons donc apprendre à ce que « l’erreur » soit décomplexée et valorisée.

Related Posts