FNE-formation 2021, assouplissement et relance

Pour 2021 le ministère du Travail assouplit la mise en œuvre du FNE-formation. Plusieurs modifications ont été mises en place par ce dispositif dont l’élargissement de celui-ci au plus grand nombre. L’assouplissement du FNE-formation a pour objectif de valoriser les compétences du salarié, pour une meilleure relance des entreprises et une reprise économique future optimale.

Dans cet article nous allons prendre connaissance des nouveaux dispositifs et recours liés au FNE-formations qui ont permis de former bon nombres de salariés et d’entreprises depuis le début de la crise sanitaire.

Les modalités s’effectuent sur des conventions nationales avec des OPCO et instruit par ces même OPCO. Pour faire simple, le financement est versé de l’État à l’entreprise, par le biais d’un OPCO. Désormais cela se fait par demande écrite simplifiée auprès de l’OPCO.

Quelles sont les entreprises éligibles ?

Les entreprises de tous secteurs ayant recours à l’activité partielle. Le dispositif s’élargit aussi à celles qui subissent une baisse d’activité et qui sont en grandes difficultés. Le taux d’aide dépendra désormais de la taille de l’entreprise ainsi que sa situation.

La prise en charge de la formation :

  • Moins de 300 Salariés : Activité partielle 100%, APLD : 100%, Baisse d’activité (COVID) : 100%
  • De 300 à 1000 salariés : Activité partielle 70%, APLD : 80%, Baisse d’activité (COVID) : 70%
  • Plus de 1000 salariés : Activité partielle 70%, APLD : 80%, Baisse d’activité (COVID) : 40%

Quels salariés peuvent y prétendre ?

Tous les salariés en activité partielle de courte et longue durée. En ce qui concerne les contrats courts, ils doivent être salariés jusqu’à la fin de leurs contrats. Le plan s’élargit au salarié officiant dans des entreprises en grande difficultés. Pour faire une formation, l’accord du salarié doit être obligatoire et joint à la demande du FNE-formation.

Quels critères les formations doivent-elles être pourvues ?

À l’instar de DonkeySchool, organisme de formations éligibles au financement FNE-formation, les formations doivent à présent répondre à des impératifs d’employabilités.

Les formations doivent respecter les critères de qualités et d’exigences, relatif à la formation professionnelle continue. Un organisme de formation, quel qu’en soit le domaine, s’axant sur la valorisation de nouvelles compétences pour l’employabilité du salarié pourra être financé par le FNE-formation.

Ces formations peuvent être dispensées sous plusieurs formes pédagogiques comme les formations en situation de travail, en présentiel ou en distanciel. Plusieurs actions de formation peuvent être financées pour un même salarié.

Les parcours peuvent prendre différentes formes :

  • Actions de formation
  • les formations internes et externes
  • Validation des Acquis de l’expérience (VAE)
  • Bilans de compétences.
  • certification individuelle obligatoire pour une activité professionnelles
  • renouvellement d’une habilitation

Comme vous pouvez le voir, le champ des formations éligibles dans le cadre du FNE-formation est très large mais ne doit pas excéder une durée de plus de 12 mois. Quand aux formations en alternance comme l’apprentissage ou professionnalisante, elles en sont en totalités exclues.

Le FNE-formation ainsi que d’autres dispositifs comme le CPF se veut donc à présent plus souple que leurs précédents dispositifs de 2020.

Le but étant de rendre plus opérationnel et plus performant le salarié dans sa qualité de travail en développant ses compétences ainsi que des méthodes de travail dans le cas de transitions professionnelles.

Ce dispositif doit aussi assister les différentes évolutions qui s’imposent à l’entreprise pour sa pérennité et son développement.

Dans un contexte de crise sanitaire, de transition sociétale et de baisse d’activité générale, la formation fait partie des moyens d’apprentissages permettant une meilleure adaptabilité et compétitivité des salariés et entreprises, pour espérer une relance économique rapide et optimale.

Related Posts